Voici comment l’été et la chaleur affectent l’hypertension

Avec l’arrivée de l’été et de la chaleur, les personnes hypertendues peuvent connaître des changements qu’il faut connaître pour éviter d’éventuelles conséquences négatives sur leur santé. La pression artérielle n’est pas aussi stable qu’on pourrait le croire, elle varie fréquemment. L’exemple le plus clair est la fluctuation entre le jour et la nuit : il est normal que pendant le sommeil, elle diminue d’un peu plus de 10 % par rapport aux chiffres enregistrés pendant les heures où nous sommes actifs.

La période de l’année a également une grande influence. En raison de l’effet vasodilatateur de la chaleur, la pression artérielle peut être plus basse pendant les mois d’été que pendant les mois froids. La chaleur fait baisser la pression artérielle de certains patients hypertendus, mais ce n’est pas universel ; cela arrive à environ 30 % d’entre eux.

Lors des séjours à la plage, l’altitude au niveau de la mer contribue également à réduire la pression artérielle et un autre facteur qui peut faciliter cette baisse est la réduction du stress et de la détente typiques des périodes de vacances.

Que faire lorsque l’hypertension artérielle “part en vacances” ?

Dans les cas d’hypotension, il peut être conseillé de réduire la médication pour l’hypertension artérielle, mais toujours avec l’intervention du médecin. Les deux signes à surveiller sont la fatigue et la baisse de la pression artérielle mesurée à la maison.

Face à ces deux signaux d’alerte, il est conseillé de s’adresser au professionnel de la santé, qui sera celui qui vous accordera la réduction. Lorsqu’ils sont très bas et que leur pression systolique (dite maximale ou élevée) est inférieure à 11, il est recommandé généralement de réduire un peu leur médication : par exemple, une demi-pilule au lieu d’une.

Mais ce n’est pas une bonne idée de baisser sa garde, car l’été est terminé et le froid est de retour. Beaucoup de personnes hypertendues oublient que “la fête de la pression artérielle” est également terminée et qu’elles doivent réajuster les doses de médicaments antihypertenseurs. L’objectif est de prévenir les crises d’hypertension dues au fait de ne pas reprendre à temps une médication régulière.

Nos conseils pour un été calme et sain

Ces recommandations peuvent profiter tant aux personnes qui connaissent une réduction de leur stress pendant l’été qu’aux 60 % restants :

Une bonne hydratation est toujours la meilleure alliée et l’eau potable est le choix optimal pour y parvenir.

Les changements d’horaires pendant l’été encouragent les gens à oublier leurs doses de médicaments. Le fait de mettre des alarmes sur votre téléphone portable vous aide à vous souvenir de vos doses.

Pendant les vacances, les gens ont tendance à manger plus et à boire plus d’alcool. Nous recommandons aux personnes souffrant d’hypertension d’être prudentes et, surtout, d’augmenter leur exercice physique.

Les meilleurs moments pour faire du sport ou simplement se promener sont tôt le matin ou tard dans l’après-midi.

Le tabac et le sel, deux des grands ennemis de l’hypertension artérielle, sont très présents en été. En plus de ne pas fumer, il est recommandé d’éviter les aliments riches en sel, tels que les olives, les anchois et autres snacks qui sont courants sur les terrasses en été.

Articles de la même catégorie :